Bâtissons ensemble votre stratégie à l’international

Pour y voir plus clair à l’international

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La start-up NexVision, accompagnée par J.W & Associés, cible la Corée et le Canada et se concentre sur quelques produits

Vincent Carrier, le fondateur de la société marseillaise NexVision, n’a qu’une envie : renforcer le développement de son entreprise à l’international.
« La technologie française suscite bien plus d’intérêt qu’on l’imagine. Mais il faut la montrer, oser se déplacer. Le problème, c’est qu’il faut savoir choisir. »
Société d’ingénierie high tech spécialisée dans le développement de systèmes de vision complexes, NexVision qui fut fondée en 2002 avec la farouche volonté d’innover, a donc fait le choix de la méthode. « Jusqu’à l’année dernière, nous nous développions en répondant à des appels d’offres et en saisissant des opportunités. Nous ne le regrettons pas, mais cela nous a conduits à nous disperser. La stratégie que nous venons de retenir est différente et méthodique : il s’agit de miser sur deux technologies qui vont conduire à deux produits, en l’occurrence un casque de vision dit “de réalité augmentée” pour le plus avancé, puis d’en faire autant avec les pays qui offrent un marché porteur pour ce type de produit. À savoir la Corée d’où nous revenons avec des partenariats, et le Canada », explique Vincent Carrier. Qui en agissant de la sorte, entend mobiliser ses ingénieurs sur des priorités.

 Premier produit : un casque de vision pour la défense et l’aéronautique

Et au bout du compte, permettre à NexVision de réaliser très rapidement un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.« Mon objectif est de faire passer la société à une autre vitesse, avec pragmatisme ». Pour y parvenir « et parce que les ingénieurs ne savent pas comment aller chercher des partenaires à l’étranger », Vincent Carrier s’est rapproché du cabinet J.W & Associés que dirige Julien Warlouzé, rencontré au sein du pôle de compétitivité Safe (il s’agit du rapprochement des pôles aéronautique Pégase et Risques).

« Tout le monde veut aller à l’export, mais pour beaucoup d’entreprises les résultats restent faibles par manque de vision claire, c’est le cas de le dire. L’approche reste trop subjective, on aborde un pays par effet de mode, au risque d’une démarche sans lendemain. Alors que l’international est un puissant moteur de croissance qui doit s’étudier dans le temps. Dans le cas de NexVision, une feuille de route a été établie et le croisement des données a abouti à la sélection des pays cibles. Et pour la Corée, un partenaire a d’ailleurs été trouvé qui bénéficiera d’un transfert de technologie », commente le fondateur de J.W & Associés.

Une démarche approuvée par Vincent Carrier, pour qui l’important « est d’innover et de conserver un coup d’avance ». À la clé, de futurs emplois à Marseille.

NexVision a son siège dans les quartiers Sud de Marseille et emploie 47 salariés, des ingénieurs en majorité. La société fondée en 2002 par Vincent Carrier réalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Il devrait être porté à 2,8 millions cette année.

JW&Associés est spécialisé dans l’expertise à l’international. Fondé en 2014 par Julien Warlouzé, le cabinet qui emploie 5 personnes a son siège à Aix.

Jean-Luc Crozel

Lire l’article paru dans La Provence (…)

laprovence_marseille_26042016

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Catégories

Autres Actus...

Suivez-nous!

Souscrire à notre newsletter